Tous les articles par admin

Chantier des 7 et 8 mars

Après l’installation de la bâche au-dessus du bateau et du bardage à claire-voie autour du bateau, nous avons travaillé ce week-end à faire de notre abri un lieu de travail adapté. Pour pouvoir travailler correctement sur la poupe du Gêne Cornu, nous avons installé un plancher à environ 1m au-dessus du sol. Il nous permettra de construire une structure pour conserver la forme de la poupe pendant qu’on démontera l’ossature arrière. P1060716 (Copier)

On a aussi préparé la charpente qui soutiendra le plancher supérieur, qui servira de circulation tout autour du bateau, à peu près à hauteur du pont. P1060723 (Copier)

Pendant ce temps-là, des petites mains ont continué à décalfater les bordées, sous un soleil printanier fort agréable !

Merci à Nico, Christian, Marrou, François et Jacques de Montbel, Nadia et Corinne pour leur travail !  P1060712 (Copier)

Chantier des 14 et 15 février

Rendez-vous sous la pluie.

Le samedi 2 comparses vont chercher la grume de chêne pour refaire l’étambot.

Le dimanche tri des solives déposés le mois dernier. On bourrine pour les désolidariser et retirer toutes les pointes. Délignage des pièces de bois pour créer la structure du bardage. On continue le tri des croûtes en Douglas. On calibre les dosses à la tronco et c’est parti pour le pointage du bardage au cloueur pneumatique. On a fait le choix de l’ajourer pour éviter une trop grande prise au vent et permettre de laisser passer un peu de lumière ! On en a profité pour démonter les cordes et retendre la bâche en la fixant directement sur le bardage. Ça a l’air bien plus solide !

Chantier du 13 décembre

En matinée réflexion sur les actions à mener pour reprendre certaines pièces arrière de charpente, merci à Alain et François d’avoir apporté leurs connaissances et savoir-faire.

Puis dans l’après-midi:

– on continue le dé-calfatage.

– enlèvement du gouvernail pour arriver à la pièce maîtresse d’étambot, la pièce est  à changer dans son intégralité.

– dégagement au ciseau à bois de la semelle du bateau : liaison de la coque bois et du lest en fonte, afin de retrouver un bois sain; une pièce en chêne viendra consolider l’ensemble.

– Investigation sur le pont pour en faire un état plus approfondi.

Chantier du 21 novembre

P1050755 P1050758Mise en place de la bâche sur les arceaux,  on est désormais hors d’eau pour travailler. L’echaffaudage est pret autour du bateau.

On commence à décalfater les bordées (enlever le joint entre les planches de la coque).

Prochain chantier les 13 et 14 decembre,

Chantier du 8 et 9 novembre

Samedi en matinée, le moteur, les voiles, cordages, pare-battages … ont été remisés dans le hangar. Le moteur est déposé sur une palette, ainsi, son déplacement est aisé. Le matériel léger a été monté et déposé avec l’ancien dépôt.

Dans l’après-midi, les deux piliers intermédiaires du bâti ont été remis d’aplomb, les arceaux métalliques placés en force sont à l’origine de ce phénomène. Tout est rentré dans l’ordre.

On pose les deux arceaux de serre manquants. La structure est alors prête à recevoir la bâche et sa fixation.

La batterie du moteur a été déposée, elle est actuellement en charge mais présente des anomalies (son remplacement doit être fortement envisagé).

Visite de Nadia.

Dimanche 9 novembre : Pose des fils devant recevoir la bâche, seul le côté babord a pu être partiellement placé, la pluie a eu raison de notre courage.

Chantier du 13 et 14 septembre

Les premiers chantiers de restauration du Gene Cornu ont débuté en septembre 2014. Le premier objectif était (paradoxalement) de mettre le bateau « hors d’eau »; donc de construire un bâti de protection.

Les nombreuses personnes présentes se sont attelées à:

  • nettoyer les abords du chantier
  • décaper l’ancienne peinture pour voir l’état de la coque
  • préparer la structure de charpente qui recevra la bache de protection
  • déposer des aménagements intérieurs
  • déposer le moteur
miseanu
Décapage de la coque

décapagedéposemoteur

Premier chantier de juin 2014

Le premier chantier collectif s’organise autour de la construction d’un berceau en bois qui va accueillir et soutenir le voilier pour la durée des travaux.

Un peu de débroussaillage au niveau de l’emplacement futur, un peu de taille à la tronçonneuse et à la main (nous n’avons pas encore l’électricité), et des gros bras pour porter le tout.

La structure est prête, le bateau arrive dans 2 semaines, …

Le Gene Cornu arrive en Ariège, et découvre les Pyrénées,
Le Gene Cornu arrive en Ariège, et découvre les Pyrénées,